Navigation – Plan du site
Librairie

Général André Rogerie, Vivre c’est vaincre. J’ai été témoin de l’Holocauste

Henri Goldberg
p. 207
Référence(s) :

Général André Rogerie, Vivre c’est vaincre. J’ai été témoin de l’Holocauste, Maulévrier, Hérault, « L’écho de leurs voix », 1988, 106 p.

Texte intégral

1André Rogerie a 21 ans en 1943 quand il prépare l’examen de Saint Cyr. C’est alors qu’il décide de rejoindre la France Libre du général de Gaulle par l’Espagne. Mais arrêté à Dax, il est interné dans différentes prisons françaises et finalement déporté, fin octobre 1943, dans les camps de Buchenwald, puis Dora, Lublin et finalement à Auschwitz-Birkenau. De là, début 1945, il fait les marches de la mort, il passe ainsi par de nouveaux camps : Groß-Rosen, Nordhausen, à nouveau Dora. Enfin Harzungen, d’où il s’évade en avril 1945 dans la région de Magdebourg pour trouver refuge parmi des prisonniers de guerre français. Deux mois plus tard, il est rapatrié et, de mémoire, il se met à rédiger ce témoignage, J’ai été témoin de la Shoah, qu’il publie à compte d’auteur. En 1988, réagissant aux allégations des négationnistes sur le génocide des Juifs, ce catholique pratiquant et général de l’armée française réédite son ouvrage. Décédé en 2014, une seconde réédition vient de paraître.

2Ce témoignage retient l’attention à deux titres : c’est le témoignage d’un non juif sur le judéocide à Birkenau et, surtout, il entre en lutte contre l’argumentation fallacieuse des négationnistes qui comptent dans leurs rangs le fameux Faurisson tentant, lors de la première réédition, de discréditer l’ouvrage sur son blog « inofficiel ».

3André Rogerie a séjourné au camp hôpital de Birkenau (réservé aux non Juifs, car les Juifs étaient gazés dès qu’ils étaient déclarés inaptes au travail). De ce camp hôpital, on voyait un crématoire. Il est d’ailleurs curieux que Faurisson ne conteste pas la description que livre André Rogerie des cortèges de Juifs et de Tziganes dirigés vers ce crématoire, évoquant la sordide odeur de viande brûlée qui envahissait le camp. Faurisson se contente d’écrire : « il n’a pas le droit d’écrire : J’ai assisté à la Shoah à Birkenau », comme si Rogerie s’exprimait en son nom. Pourtant, ce dernier signale qu’il reprend le témoignage d’un déporté travaillant dans le « kommando » chargé de détruire cette installation, et que le schéma qu’il en fait dans son ouvrage est correct. Par contre, Faurisson ne conteste pas les dires de Rogerie concernant son séjour au camp hôpital où il était correctement nourri et soigné, il écrit même : « ce qui est vrai en revanche ».

4Un autre révisionniste notoire, Vincent Reynouard, extrait dans le témoignage d’André Rogerie : « je suis emmené dans le camp des femmes pour passer sous l’appareil de rayons X, car rien ne manque à Birkenau ». Ce à quoi Rogerie répond de la façon suivante : « ce fait, je ne l’ai donc ni inventé, ni puisé dans un livre révisionniste. Je l’ai trouvé dans le témoignage d’un ancien déporté… » Il nous faut également ajouter qu’à la suite de son témoignage, on peut lire : « il a été apporté [parlant de l’appareil de rayons X]) ici pour essayer de nouvelles méthodes de stérilisation. Les essais ont été tentés sur de jeunes Juifs qui ont été entièrement brûlés aux points d’application ». Cette question n’intéresse évidemment pas le négationniste qui n’y voit certainement qu’un « point de détail » !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Henri Goldberg, « Général André Rogerie, Vivre c’est vaincre. J’ai été témoin de l’Holocauste », Témoigner. Entre histoire et mémoire, 119 | 2014, 207.

Référence électronique

Henri Goldberg, « Général André Rogerie, Vivre c’est vaincre. J’ai été témoin de l’Holocauste », Témoigner. Entre histoire et mémoire [En ligne], 119 | 2014, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 26 juin 2017. URL : http://temoigner.revues.org/1659

Haut de page

Auteur

Henri Goldberg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Fondation Auschwitz
  • Logo Éditions Kimé
  • Logo Fédération Wallonie-Bruxelles
  • Logo Loterie nationale
  • Logo Nationale Loterij
  • Revues.org